À un moment donné il faut assumer ce que l'on professe.
Publié par The Troll le 19 09 2020

Comme je suis bannis de poster sur le truc poubelle qui se définit comme un espace de défense intellectuelle (les crises point fr). Peut être est-ce que l'intellectuel y est interdit ? ca semble correspondre. Et que une fois de plus ils agitent l'alarmisme (puisque leur deuxième vague de il y a 6 mois n'arrive toujours pas) faisons peur avec autre chose, ils parlent des séquelles à long terme. Ce que je trouve intéressant en fait, je voulais ajouter à la discussion, mais je suis pas assez corporate pour participer à leur entre soi.

donc je pose la question ici

Moi j'aimerais une étude rétrospective entre ceux qui ont été soignée par le charlatan marseillais, dès qu'ils étaient testé positifs et ceux qu'on a laissé faire la maladie chez eux et qui n'en sont pas mort, pour savoir s'il y a une différence significative sur les séquelles à long terme.

Si on trouve moins de cas chez le marseillais, on pourra ajouter à l'incompétence des politiques et celle des élites, celle de l'ensemble du corps médical qui disait qu'il n'y avait pas de traitement (sauf le doliprane et le rivotril pour les vieux)

Parce que si on trouve moins de cas aux gens traités, ces personnes néfastes ont professé (et repris à d'autres endroit) qu'on ne pouvait pas traiter les gens et sont donc complices des séquelles à long terme des gens qui ne se sont pas fait soigner.

Lol - politique ? - Mes combats - Commentez
S'enfermer entre amis
Publié par The Troll le 08 08 2020

Cela faisait longtemps que j'étais coi, la canicule, le confinement, l'été, la procrastination... un peu de tout cela.

Et puis je me sens obligé de publier à nouveau pour dénoncer grave. Le conformisme communautaire. C'est un bien grand mot savant (probablement faux d'ailleurs) qui en fait veut dire que sur les rézos sociaux (probablement comme dans la vraie vie, mais en plus rapide) s’agrègent des personnes qui pensent la même chose poussant dehors les déviants pour ne délivrer que l'information acceptée comme vraie.

Bien entendu je ne parle pas de platistes, ou de ceux lutant contre le complot reptilien, parce qu'il s'agit de choses fausses, scientifiquement démontrées : la terre est ronde et nos dirigeants ne sont pas des reptiliens mais des cons malfaisants, bien humains et sélectionnés avec amour. Dans le cas de situations ou il n'y a pas de vérité officielle vraie et/ou la science n'a pas tranché définitivement se montent des 'sectes' qui défendent leurs vérités contre le reste du monde.

Je vais prendre 2 exemples :

Le premier sur le covid 19 et le site les-crises.fr

Ils défendent depuis le début que la crise est super grave, qu'il n'y a pas de traitement, que les mesures gouvernementales sont adaptées, que l'épidémie peut reprendre (et d'ailleurs qu'elle reprend) et que les masques partout sont salvateurs. Je suis presque persuadé qu'ils soutiendraient un reconfinement puisque affirmant qu'il a marché parfaitement et que les pays qui n'ont pas confiné et qui n'ont pas plus de morts qu'ailleurs sont des pays spéciaux et que chez nous cela ne marcherait pas.

Ils ont le droit de défendre cette position. on a le droit d'en défendre une autre. Oui, mais pas chez eux. Il y a une modération agressive qui est passée de "on supprime ce qui est insultant, malveillant illégal" à "on supprime ce qui ne nous convient pas". On montre une courbe de cas qui augmentent ? paff supprimés les commentaires qui argumentent que plus on test et plus on va en trouver, statistiquement mais que cela ne veut pas dire qu'il y a plus de cas. Il n'y a pas de traitements ? paff supprimés les commentaires donnant les chiffres de l'IHU de marseille qui montrent que le traitement dont on ne doit pas dire le nom empêche les gens de mourir. On parle de science, paff supprimées les commentaires qui rappellent qu'ils encensaient les études frauduleuses du lancet et du bmjm.

Il y a une petite poignée de modérateurs, adoubés pour être bien conforme (comme en politique) qui sabrent comme des samouraïs pour que ne dépassent une tête et le reste des lecteurs qui sont élevés dans la croyance locale élevée en foi (comme dans une secte) puisqu'on ne leur présente pas des idées alternatives. dès que l'on ne peut pas répondre à un commentaire, on le supprime. Je veux bien comprendre que si c'était une idée de robert inconnu se serait acceptable mais traiter une sommité internationale comme si c'était de la merde, qui plus est par des gens qui ne sont rien, qui n'ont rien fait, rien découvert, rien publié c'est risible. Ce qui est dommage c'est qu'en formatant un public, ils contribuent à tuer des gens, les 25 000 morts supplémentaires du covid, ils ont permis cette situation en mentant à leurs lecteurs puisqu'ils affirment qu'il n'y avait aucune autre solution.

Un article de france-soir qui pourrait expliquer ce genre de délire : Le délire collectif de la covid-19

Une fois que le germe du délire a imperceptiblement envahi une part significative d’un groupe - dans le cas présent des dirigeants politiques et des responsables de média, puis les journalistes - il va acquérir rapidement la capacité de contaminer une proportion toujours plus grande de personnes. Le délire fait tâche d’huile. Rapidement on va voir apparaitre dans le groupe concerné des symptômes de délire : des troubles de la logique la plus élémentaire à l’origine d’incohérences et d’absurdités, des perturbations de capacités cognitives, une imprévisibilité des comportements et des décisions, la présence de nombreux paradoxes, de l’irrationalité, une atteinte au bon sens tandis que l’intelligence recule, la peur affectant la qualité des capacités de réflexion et de raisonnement dans le groupe, dont la taille s’accroit si la thématique du délire ne concerne pas que le groupe d’origine mais une population plus large. Ce qui est le cas dans une épidémie infectieuse.

Le second sur un logiciel de gestion d'entreprise et le site linuxfr.org

Tout est parti d'un journal d'une personne connaissant un commerçant utilisant l'erp open source odoo. je connais bien parce que je l'utilisais aussi. enfin, pour être plus exact j'utilisais un logiciel qui est devenu tiny-erp puis open-erp puis odoo au fil des années. Et j'ai abandonné odoo, car il me semblait qu'il était devenu autre chose, plus compliqué pour faire les choses simples, effectivement plus beau, avec plus de fonctionnalités, mais qui ne me correspondaient plus. Je passe sous silence le changement de nom en oo pour faire mode (ce n'est pas un bon signe). En revanche je ne passe pas sous silence l'impossibilité de migrer en version supérieure car les scripts ne sont pas fournis si on n'a pas une version payante. C'est un modèle économique. Mais je ne suis pas la cible. J'ai donc migré vers tryton, qui est un fork communautaire de open-erp.

Pour en revenir à nos moutons la personne exposait la situation d'un commerçant qui payait 2000 euros par an pour utiliser ce fameux logiciel sur leur serveur et qui cherchait une autre solution, car la crise aidant il cherche à faire des économies. Et là la grande majorité des commentaires expliquaient que 2000 c'est pas cher, que s’il voulait administrer un serveur, ça prend du temps, des connaissances, les sauvegardes, les mise à jour... blablabla... que libre (en fait open source et pas libre) ça veut pas dire gratuit blablabla… donc des gens soi-disant pro-libre viennent lui expliquer que ces 2000 euros c'est rien. Probablement à un commerçant pour lequel cela représente peut-être 2 ou 3 mois de salaires. Le fin du fin le yaka en chef qui vient expliquer que s'il ne gagne pas sa vie, il aka devenir salarié. Dans un pays avec 6 millions de chômeur et une explosion post-covid à venir, j'ai l'impression d'entendre du macron dans le texte : des gens complètement à l'ouest, déconnectés de la réalité sociale d'une grande partie de la population. Pas étonnant que des gens comme macron arrivent à se faire élire et probablement ré-élire.

Le pire du pire c'est que je suis intimement persuadé que s'il utilisait un logiciel propriétaire type saap pour le même montant annuel, on se bousculerait pour lui trouver des alternatives sans lui expliquer que c'est pas si cher que cela blablabla... qu'il devrait augmenter son chiffre. Mais comme c'est open source c'est le bien et il faut rester.

C'est juste déprimant

politique ? - Mes combats - Commentez
Lorsque l'on ne peut pas répondre sous un article (ou que la réponse est modéré)
Publié par The Troll le 15 05 2020

Je lis régulièrement le blog d'un neurologue car ses articles sont toujours passionnant et puis, covid oblige, au détour du dernier de ces articles quelques tacles qui m'ont fait réagir

"Pour certaines personnes la médecine se résume à un schéma à trois étapes : le patient est malade -> le médecin fait des trucs -> le patient est guéri. Heureusement, à part à l'institut hospitalo-universitaire de Marseille ou dans les cabinets d'homéopathie, ils sont peu nombreux.

Le billet en question est là etunpeudeneurologie.blogspot.com/2020/05/les-troubles-de-limpulsivite-les.html, car à part cela il est intéressant à lire

Je voulais donc poster une réponse qui a du disparaître, soit par magie de l'internet soit parce qu'elle était jugée trop peu intéressante. Mais comme j'ai passé du temps à l'écrire je la reposte ici.

Commentaire non validé

Bonsoir,

Merci pour vos articles qui sont toujours lumineux (même si parfois tortueux - il faut se concentrer pour suivre). Celui-ci montre parfaitement les dérives scientistes de la médecine.

D'un coté vous prenez le cas d'un dysfonctionnement du cerveau (pour résumer à la tronçonneuse) et dont les causes sont compliquées à mettre en lumières, dont les traitements sont complexes, suivant les doses, les patients, les prises, alors qu'il faut un temps long pour ajuster et comprendre lorsque l'on part de zéro. On peut estimer que la temporalité est l'année (ou plutôt la dizaine d'année). Temps long dont on dispose parce que le malade, même s'il meurt précocement, n'est pas en détresse vitale. Et surtout que la patientèle (le marché) se renouvelle (les maladies de la dégénérescence touchent un nombre régulier de vieux).

De plus il faut équilibrer entre une personne apathique et une personne décomplexée : les deux sont vivantes et c'est plus le regard que la société et le médecin (sans décider d'un ordre) portent sur elle qui est un soucis, plus que le comportement en lui même (hors comportements délictueux). La médecine doit-elle traiter les joueurs compulsifs ou les timides ? les introvertis ou les priapes ? les hommes voulant mettre des jupes ou les femmes se sentant hommes ? La médecine se doit-elle de décider qui est malade, ce qu'est la norme, ce qu'est l'acceptable et le comportement conforme ?

Je rappelle a tout zazard que la médecine que vous défendez, celle avec toutes les études scientifiques longues et savantes, à vendu, pour le malheur des patients, des anti-alzeihmer qui faisaient plus de mal que de bien (raccourcissant la vie, pour des gains pas évident à démontrer). Et sauf mauvaises informations de ma part, ce n'est pas un complot des homéopathes qui les proposait, ni l'ihu de marseille, mais étaient promues avec des vraies publication (!!!) relues par des pairs (!!!) et publiées dans des revus internationales de premiers plans (!!!!!).

De l'autre coté, en début d'article, accroche un peu facile, quelques tacles potaches sur l'IHU de marseille et les homéopathes. Tacles d'autant plus facile qu'il suffit de les dire et pas besoin de les démontrer, s'appuyant sur un lectorat gagné à la cause, le lectorat de la molécule miracle, nourri et parfois gavé par l'industrie qui propose la molécule miracle qui sera le poison dans 10 ans. Mais qui proposera alors une nouvelle molécule miracle.. pour 10 ans.

Je vais juste illustrer avec 2 exemples dans la droite ligne de votre accroche.

Prenons un patient lambda qui consulte parce qu'il a de mal à s'endormir régulièrement (mais pas tout le temps). Il n'est pas capable de savoir de quoi cela peut venir. Qu'il n'arrive pas à déterminer. qu'il a tenté d’arrêter les écrans, de lire, de ne pas lire, de boire une tisane ou pas... et qu'il arrive à s'endormir facilement lorsqu'il prend des granules de cofea. Mais que son ou sa conjointe lui a expliqué que l'homéopathie c'est de la merde, que cela ne marche pas et qu'il faudrait voir un médecin. Vous lui prescririez une molécule (qui a __obligatoirement__ des effets indésirables) en lieu et place de ses billes de sucre ?

Autre cas plus compliqué : un patient arrive avec des symptômes du covid. Vous avez de la chance de pouvoir le tester et d'avoir le résultat rapidement. il est positif. Il a moins de 70 ans, n'est pas un sportif, mais est non fumeur. quel est le cheminement thérapeutique.

  1. Vous le renvoyez a'ch maison en lui demandant de venir s'il commence à avoir l'impression d'avoir su mal à respirer pour lui donner du plaquenil ?
  2. Vous le renvoyez chez lui en lui demandant d'attendre d'être en détresse respiratoire et d'appeler le samu. Problème réglé c'est un autre qui devra gérer.
  3. Vous lui expliquer que le test est un faux positif et qu'en fait avec un peu de doliprane tout ira bien ?

Enfin sur un autre sujet, les études plus pointues commencent à mettre en difficulté la théorie (parce que ce n'est pas une vérité) de la dose qui fait le poison, avec les découvertes sur les faibles doses (molécules et radiations).

J'en profite pour vous faire part d'une de mes lectures (que je ne peux retrouver, mais je suis persuadé que vous ne pouvez pas ne pas en avoir entendu parlé ou que vous avec les capacité de retomber rapidement dessus) qui montrait que la prise de paracétamol (pour inhiber le circuit de la douleur) [c'est plus de tracto-pelle que de la chirurgie comme explication] inhibait également le circuit de l'empathie. ce que nous avions remarqué (avant de l'avoir lu) ayant été confronté aux problématiques de gestion de la douleur pendant le maternage et les difficultés rencontrées lors de la prise de paracétamol.

Mes combats - Commentez
Les glands au pouvoir ça construit nos chaînes
Publié par The Troll le 03 05 2020

Le web bruisse du communiqué "bas les masques" ou divers ordres médicaux s'en prennent aux Grandes et Moyennes Surfaces qui vont vendre des masques alors que eux en manquent cruellement.

Sur cette question des masques qui vont être vendus par les GMS. Je trouve que ce contre-feu mené par les ordres aux ordres, et non par les soignants eux même, pose cruellement la question intéressante :

Comment cela se fait-ce qu'eux arrivent à commander des masques et que les cadres de la start-up nation n'y arrivent pas ? On peut le mettre en parallèle avec tous les témoignages des pharmaciens qui prêchaient dans le désert de l’indifférence affirmant qu'ils pouvaient en commander et en recevoir mais qu'on leur interdisait d'en vendre ou même d'en donner.

C'est assez troublant ces deux droites parallèles qui finissent par se rencontrer. Comment un état montre qu'il n'arrive pas à commander des masques ? qu'il n'arrive pas à mettre en place une filière dans l'urgence (3 mois quand même) pour en fabriquer ? que des particuliers arrivent à en coudre en étant confiné, que des makers arrivent à en imprimer avec des imprimantes 3D (en étant aussi confiné) et que ces glands au pouvoir n'arrivent à rien ?

Il n'y a que 2 solutions :

  1. ils sont profondément incapables (politiquement on le savait déjà) mais économiquement également. En 3 mois ils n'ont pas été capables de trouver une solution simple : importer/fabriquer des masques, préférant distribuer des sacs poubelles. ! ! ! Ce serait assez grave en soi.
  2. Ils n'ont pas voulu prendre les mesures, se moquant des implications mortelles pour les soignants et des premiers de corvées exposés à la maladie et à la mort possible. Puisqu'on refuse de leur donner un traitement sous prétexte qu'il n'y a pas d'étude dessus (une étude sérieuse sur les masques ?) Préférant économiser, derrière leurs tableurs chaque masque coûte, chaque mort est un dégraissage qui pourra être remplacé par un des 10 millions de chômeurs et mal employés. Ce serait encore plus grave.
  • Je ne veux pas penser à la solution alternative qui voudrait que connaissant le climat insurrectionnel existant et ayant peur de ce qui pourrait arriver ils préfèrent une bonne crise bien grave pour faire taire tout le monde et autoriser une société liberticide leur donnant le pouvoir d'enfermer la contestation le temps qu'elle s'essouffle.

Enfin sur le fait en lui même. Si l'on est déconfiné partiellement dans 10 jours, mais qu'il faut un masque sous peine d’amendes : il faut des masques pour 20 millions de personnes (soit au moins 200 millions de masques). Qui va les fournir ? l'hôpital ? les recettes des impôts ? il ne reste que les GMS, donc ils doivent en commander pour pouvoir les vendre. Et ils devront en vendre puisque cela sera obligatoire.

les ordres aux ordres se seraient moins ridiculisés, de mon petit point de vue de confiné (en un seul mot), en se prononçant bien plus tôt sur la gestion de cette crise par cette armée mexicaine faisant office d'exécutif que sur la mise en musique de la partition qui a été créée.

politique ? - Mes combats - Commentez
Lorsqu'il suffit de dire maladie du Nobel
Publié par The Troll le 20 04 2020

Il y a un moment ou vous avez l'impression d'avoir touché le fond, d'être dans un monde parallèle ou l'intelligence que vous avez développée (inférence, induction, déduction), se heurte au devoir de conformité que l'école vous a transmis. Lorsqu'au détour d'une expérience personnelle, le voile se déchire et vous commencez à lire en dehors des clous, à vous intéresser à ce que l'école ne vous a pas appris. Lorsque vous expérimentez par vous même ce que l'on vous apprend comme impossible, il devient impossible de faire comme de si.

je ne vais pas faire un laïus sur les vaccinations ou l'homéopathie parce que je ne veux pas perdre mon temps et le vôtre : on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif, il y a pour ceux qui veulent dans les publications passées assez de points d'entré pour prendre un chemin de traverse. Je ne vais pas non plus documenter les méfaits du système actuel qui se dit scientifique et qui postule que cette qualité se suffit à elle même. Je pointerais juste sur ce billet d'un médecin sylvainfevre.blogspot.com/2014/10/juste-apres-le-ramassage-de-patates.html qui montre comment notre "science" à tué 15 000 bébés en 15 ans, et que tout le monde s'en cogne parce qu'ils sont morts scientifiquement. Si c’était une 'secte' qui refusait un traitement, ce qui aurait fait 10 morts ce serait enseigné dans les écoles.

Je veux juste montrer comment cela est possible. Je vais prendre l'exemple du Pr Montagnier, nobel de médecine pour ses découvertes sur le sida. Comme c'est un chercheur, son travail est de faire des conjectures. Sa première erreur fut de reproduire devant témoins les expériences de bevenistes. Il prend un molécule, la dilue et la dynamise, puis avec un micro à 2 balles il 'enregistre' les 'ondes magnétiques' les envoie à un autre laboratoire à des milliers de kilomètres. Ce labo fait écouter à de l'eau cette bande son, puis fait une recherche pcr (??) sur l'eau qui a écouté et retrouve 99.9% de l'adn (??) de la molécule originale.

Déjà il a commencé à déranger, ou être dérangé suivant où on se place. Si nous étions dans de la science (Popper) il suffisait à un labo de recommencer et montrer que cela ne marche pas c'est la manière de faire. Mais il a été décidé de dire qu'il était devenu vieux et sénile. Imaginez un instant : vous prenez un médicament lambda : vous le mélangez, diluez, dynamisez dans de l'eau et vous faite un fichier audio HQ, n'importe qui pourrait à partir de ce fichier audio "recréer" de l'eau qui aurait les même propriétés que le médicament en question. Imaginez un peu le bouleversement mondiale. (big pharma c'est 1 000 milliards de $). donc on a réfuté et traîné dans la boue ce bonhomme, en ayant juste à dire qu'il était un crétin. assez facile non ? oui et non... Mais attendons la suite.

En 2017, il commence à dire qu'il pourrait y avoir un lien entre vaccin et autisme (puis entre vaccins et mort subit du nourisson) et là, la machine se met véritablement en route. Avant l'homéopathie était encore acceptée, donc difficile de l'abattre mais avec les vaccins, c'est LE sujet auquel il ne faut pas toucher. Donc la machine se met en branle, des "scientifiques" publient un tribune pour faire contre feux contre cet obscure obscurantiste. Mais ce n'est pas suffisant, il faut que cela infuse dans la société civile. Et au même moment, une page wikipedia est créé que s'appelerio Maladie_du_Nobel. Cette somme de connaissance (de la recherche google sans grande lectures ni réflexion : étude france = mémoire + conformisme) fournit la LISTE des prix nobel touchés (on s'attendrait à quelques dizaines pour en faire une maladie) se résume à 2, dont Montagnier. Pile une page en même temps que la polémique anti-montagnier. On le dirait au gens il ne le croiraient pas. Ce qui est le plus intéressant est que l'auteure de cette page écrit sur tout et rien, de jason mercier au passepoil, des affinités au béton lunaire.

Quelle est la probabilité que cela arrive en même temps que le contre-feux contre montagnier, que montagnier représente 50% du contenu et que ce soit indépendant ? Bon si on regarde de près, c'est un truc popularisé par un oncologue. Oncologie qui a avec la science un rapport pour le moins trouble, il suffit de regarder les protocoles en oncologie pour bien comprendre à quoi on a affaire, mais c'est une autre question. c'était quoi la cabale déjà ?

je donne à lire la grande réflexion sur les causes probables, de cette probable maladies :

Le phénomène de la maladie du Nobel est principalement dû au fait que les personnes récompensées sont des champions d'un domaine très spécialisé, voire restreint, et que leur visibilité auprès du grand public est largement et brusquement accrue à la suite de la réception du prix.

D'une part, la personne nobélisée peut imaginer, après la récompense, que toutes ses idées sont autant justifiées ou aussi révolutionnaires que celle qui lui a valu le prix. Le manque d'inhibition l'amène alors à exprimer des opinions, raisonnables ou complotistes, de manière plus ouverte.

D'autre part, il est possible que les personnes nobélisées soient plus sujettes à avoir des idées folles du fait que, pour recevoir un Nobel, il est nécessaire d'avoir un mode de réflexion particulier permettant d'accéder à des découvertes importantes.

Imaginez le niveau et mettez le en regard des gens qui émettent un doute sur une étude parce qu'il n'y a pas assez de personne ou qu'on ne sait pas comment sont choisi les personnes : des suppositions que Robert avec 4 ricards à 18h45 pourrait dire. Le pire étant que cela vient de personne qui n'ont rien fait de probant qui crachent sur les autres, sans ne rien prouver : il suffit de dire.

PS : alors qu'il suffirait d'une étude scientifique avec un protocole pour montrer que cette maladie existait ailleurs que dans la tête de ceux qui en parlent. et je parle pas de la maladie des présidents qui font des conneries dès qu'ils sont au pouvoir ou la maladie des modérateurs de wikipedia qui ont l'impression d'avoir pris 20 points de QI parce qu'ils ont le droit de sabrer dans les écrits des autres. Mais c'est un autre sujet.

Ajout du 21 Avril

J'ajoute le lien ci-dessous, pour mettre en perspective les critiques des travaux de montagnier par un péquin dont on ne connaît que le pseudo avec un descriptif plus précis de ce qu'il dit. Il est facile de discréditer un propos en sortant un mot de son contexte (téléportation par exemple), alors que ce ne serait que l'application des champs quantiques (dont le péquin qui se gausse doit être un spécialiste, devrait). Souvenez vous que bohr avait raison contre einstein. Je vous conseille de suivre les 2 liens dans l'article. Vous pourrez ensuite faire une comparaison entre la page wikipedia et ces 3 articles pour choisir qui vous semble le plus travaillé, le plus crédible.

Luc Montagnier, le Vih et l’origine artificielle du Covid-19.
politique ? - Mes combats - Commentez